Les grands PDG prévoient le retour de l’emploi et des perspectives positives en 2012

NORFOLK (Nov. 17, 2008) Hopeful job seekers li...

Image via Wikipedia

Alors que les dirigeants d’entreprise estiment à une forte majorité que l’état de l’économie est «plutôt bon », la plupart des PDG prévoient que leurs entreprises vont embaucher en 2012, donnant peut-être un espoir de voir décroître les taux de chômage toujours élevés. On trouve cette mise en perspective dans le septième rapport annuel des PDG de NYSE Euronext, une enquête menée par NYSE Euronext auprès des PDG des sociétés cotées, qui, pour la première fois cette année, intègre aussi les réponses de PDG de sociétés émergentes et prometteuses.

Parmi les conclusions, on peut relever :

  • Des espoirs pour la croissance de l’emploi : 71% des PDG de sociétés émergentes prévoient d’augmenter leurs effectifs en 2012, ainsi que 62% des PDG de sociétés cotées. Il s’agit d’un bond significatif par rapport à l’année précédente, quand seulement 45% des participants à l’enquête prévoyaient des embauches supplémentaires. 
  • Des craintes au sujet de la conjoncture économique et de son contexte : les PDG voient les problèmes de l’économie mondiale et de celle des Etats-Unis comme les obstacles les plus déterminants à la croissance pour l’an prochain. Les décideurs économiques expriment également des inquiétudes sur le renforcement de la réglementation, les perspectives de l’inflation et l’augmentation des coûts de l’énergie.
  • La volonté d’utiliser davantage les média sociaux : dans leur grande majorité, les décideurs économiques ressentent le besoin de s’engager dans les média sociaux ; moins d’un sur dix, au demeurant, n’exprime « aucun intérêt » pour les média sociaux. Toutefois, un nombre plus important de PDG indique que leurs sociétés doivent encore mettre en œuvre une stratégie de médias sociaux : 34% des PDG de sociétés cotées et 27% de ceux des sociétés émergentes.
  • Les PDG opérant aux Etats-Unis expriment aussi une préoccupation croissante concernant l’impact de la fiscalité sur leurs entreprises. Aux Etats-Unis, 60% des PDG de sociétés cotées et 59% des PDG de sociétés émergentes s’inquiètent de l’environnement fiscal, contre seulement 9% des PDG de sociétés cotées et 18% des PDG de sociétés émergentes d’Asie du Sud-est.
Enhanced by Zemanta